Le domaine Vrai Caillou, à l'origine du premier vin 100% EM

Philippe de Meillac

Vigneron du Domaine Vrai Caillou

Philippe de Meillac

Vigneron du Domaine Vrai Caillou

J’ai commencé les pulvérisations à l’automne, un passage a été effectué juste avant la tombée des feuilles. Les EM® ont donc pu décomposer la couche qui se formait progressivement au sol. J’ai renouvelé cet apport au printemps, juste avant de faucher les inter-rangs. De nouveau, les EM® ont pu dégrader directement la couche de matière organique qui se formait. Le constat n’était que visuel, puisque nous n’avions pas d’analyses de terre pour effectuer une comparaison. Nous avons toutefois remarqué que l’équilibre du sol était parfait (je n’avais jamais vu ça auparavant dans mes parcelles).

J’ai ensuite utilisé les EM® pour créer une « protection » sur mes vignes entre deux traitements. Les EM® occupent les feuilles, ne laissant pas le temps aux pathogènes de s’y développer. J’ai également constaté un réel intérêt à ce principe de dominance, puisque les vignes ayant reçu des pulvérisations d’EM® ont mieux résisté au mildiou que les autres, mais cela demande un passage supplémentaire.

J’ai également lancé un essai « grandeur nature » depuis 2019, sur 4 hectares au total, répartis sur différentes zones, et sur différents cépages, en n’utilisant que des EM®. J’ai remarqué que la vigne, malgré la présence apparente de mildiou et d’oïdium sur les feuilles, a résisté jusqu’au 8 août sans problème. Une forte pluie fin juillet a amplifié le risque de développement. J’aurais dû effectuer un passage au cuivre, mais je ne souhaitais pas fausser l’essai. Cette attaque n’a pas eu d’incidence sur l’année 2020, car l’été indien de 2019 a permis au raisin de mûrir malgré la dégradation des feuilles. La récolte a simplement été décalée de 2 semaines pour cette surface. Ces mêmes 4 ha sont toujours traités aux EM® en 2020, mais sont surveillées de près pour pouvoir effectuer un traitement si nécessaire. La quantité apportée annuellement par hectare sera déjà considérablement réduite. 

Le passage en AB cette année m’a fait modifier ma technique car il m’impose un passage tous les 6 jours. J’intègre donc les EM® à chaque passage. Les résultats sont fascinants. Autour de l’exploitation, beaucoup de vignes sont touchées par le mildiou, mais au Vrai Caillou, les vignes résistent !

J’ai également lancé un essai de Bokashi à base de marc de raisin. Il a été épandu début mai 2020. J’attends les résultats avec impatience, mais les conditions météorologiques ne se sont pas révélées idéales depuis l’épandage.

Commentaires (0)

Pour une meilleure expérience utilisateur nous utilisons des cookies, en continuant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies