NE JETEZ PLUS VOS ÉPLUCHURES ET AUTRES RESTES, RECYCLEZ-LES ET VALORISEZ-LES GRÂCE À LA TECHNIQUE DU BOKASHI !

Bokashi signifie “Matière organique bien fermentée” en japonais. Cette technique permet de créer une matière riche pour le sol, et d’éviter les mauvaises odeurs souvent constatées lors d’un compostage.

Pour cela vous aurez besoin :

  • de déchets organiques
  • d’un seau à Bokashi
  • de Bokashi Démarreur

Astuce

Vous pouvez également utiliser le conteneur à Bokashi. Vous pourrez ainsi, en plus des résidus alimentaires, faire fermenter vos résidus de tonte, vos feuilles mortes ou fleurs fanées. Vous préservez ainsi la matière, tout en évitant les odeurs désagréables du compost.

Mettre dans le seau vos restes de cuisine. Pour un meilleur résultats, coupez les en morceaux de 5 cm x 5.

Une fois la première couche de déchets formée (5 cm), saupoudrez une poignée de Bokashi démarreur.
Celui-ci permettra d’initier la fermentation des restes alimentaires.

Tassez bien la première couche.

Fermez hermétiquement le couvercle du seau, et répétez l’opération.
                       Une fois plein, laissez le seau fermenter 2 semaines supplémentaires, avec le couvercle bien fermé.

Tous les 2 jours : Collectez le jus résultant de la fermentation grâce au robinet, pour éviter la putréfaction (la quantité peut varier selon les déchets)

ET ENSUITE ?

LE BOKASHI

Votre Bokashi est prêt lorsqu’il a une odeur aigre-douce.

Vos restes n’ont pas beaucoup changé d’aspect, ils ont été prédigérés.

En l’ajoutant au sol, ce sont les bactéries, les champignons, les vers de terre, qui vont digérer le Bokashi, produisant ainsi les nutriments nécessaires au bon développement des plantes.

QUE FAIRE DU JUS FORMÉ ?

Ce jus est très riche en nutriments et en micro-organismes utiles. 
Ne le jetez pas !
Le jus ne conserve pas, il est donc préférable de l’utiliser directement, soit dans votre jardin pour nourrir vos plantes, soit dans les toilettes et évacuations, le jus aura un effet de nettoyant préventif et naturel.

Diluez-le au moins à 1% (10 mL pour 1 L d’eau)

Si les plantations ne sont pas encore en place

Mélangez le bokahi au sol (sur une dizaine de centimètres de profondeur), en creusant une tranchée. Attendez au moins 2 semaines avant le semis ou la plantation.
Vous pouvez également mélanger le Bokashi au terreau pour les plantes en pot.

Si les plantations sont déjà en place

Mélangez le bokahi au sol (sur une dizaine de centimètres de profondeur), en creusant une tranchée. Gardez une distance d’au moins 10 cm entre le Bokashi et vos plantations.

Dans votre compost

Enrichissez votre tas de compost avec le Bokashi pour l’apporter plus tard au sol.

1 kg de Bokashi / m² / an.  Si votre sol est très pauvre, vous pouvez ajouter jusqu’à 2 kg / m² / an

Pour une meilleure expérience utilisateur nous utilisons des cookies, en continuant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies