Le cycle "sol-plante-matière organique" est naturellement présent dans les champs. Il est possible d’optimiser la fertilité du sol et la productivité de la culture en agissant sur les différents maillons de ce cycle.

Colonisation du sol et des plantes par les EM®, pour un environnement plus sain

Le Microferm est un mélange de micro-organismes actifs. Grâce à la technologie EM®, il oriente la décomposition de la matière organique vers un processus de fermentation, et non de putréfaction. Les Micro-organismes Efficaces présents dans le Microferm, permettent également de coloniser le sol et les plantes. Cette colonisation influence positivement l’environnement et, inhibe, selon le principe de dominance, le développement d’agents pathogènes

L’apport de Microferm permet également de rendre disponible un grand nombre d’antioxydants, de vitamines, de minéraux, ou encore d’oligo-éléments, pour la culture.

Le Previsan S est une solution basée sur la technologie EM®. Il contient également un liant 100% organique, qui lui permet de prolonger l’action des micro-organismes. En effet, le Previsan S permet aux EM® de se fixer sur les feuilles, qui restent donc plus longtemps en place.

L’EM Super Cera® est une poudre de céramique. Celle-ci est produite par la fermentation d’argile de Seto avec des EM®, puis cuite à très haute température. Les micro-organismes ne survivent pas à cette chaleur.
L’EM Super Cera est très riche en silice (80% SiO2), grâce à ses composants principaux (le quartz et la mullite).
Sa finesse (7 microns), la rend facilement absorbable par les stomates des plantes. Elle peut ainsi former une barrière physique pour les pathogènes.

Le Microferm est un mélange de micro-organismes actifs. Grâce à la technologie EM®, il oriente la décomposition de la matière organique vers un processus de fermentation, et non de putréfaction. Les Micro-organismes Efficaces présents dans le Microferm, permettent également de coloniser le sol et les plantes. Cette colonisation influence positivement l’environnement et, inhibe, selon le principe de dominance, le développement d’agents pathogènes

L’apport de Microferm permet également de rendre disponible un grand nombre d’antioxydants, de vitamines, de minéraux, ou encore d’oligo-éléments, pour la culture.

Le Previsan S est une solution basée sur la technologie EM®. Il contient également un liant 100% organique, qui lui permet de prolonger l’action des micro-organismes. En effet, le Previsan S permet aux EM® de se fixer sur les feuilles, qui restent donc plus longtemps en place.

L’EM Super Cera® est une poudre de céramique. Celle-ci est produite par la fermentation d’argile de Seto avec des EM®, puis cuite à très haute température. Les micro-organismes ne survivent pas à cette chaleur.

L’EM Super Cera est très riche en silice (80% SiO2), grâce à ses composants principaux (le quartz et la mullite).
Sa finesse (7 microns), la rend facilement absorbable par les stomates des plantes. Elle peut ainsi former une barrière physique pour les pathogènes.

Cultures et Engrais verts

S’il y a présence d’un couvert végétal, broyez-le au moins 2 semaines avant le semis ou la plantation, et appliquez 10 à 20 L de Microferm dans 300 à 1000 L* d’eau, pendant ou après le broyage.

Au printemps, de préférence par temps humide, apportez une dilution de Microferm , pour effectuer une première colonisation du sol (10 L / 300 à 500 L d’eau / hectare).

Pendant la période de croissance, préférez une solution 1 L de Microferm + 1 L de Previsan S + 100 g de Super Cera C / 100 L d’eau.

Comptez 300 L de solution par hectare à chaque passage, et 4 passages / hectare / an.
En cas de stress (humidité forte, risque de développement de pathogènes), il est préférable d’augmenter la fréquence des apports plutôt que la dose de Microferm par passage

Valorisation des résidus

Pulvérisez le Microferm pendant ou après la récolte sur les résidus de culture.

10 à 20 L de Microferm pour 300 à 1000 L* d’eau / ha / an.

 

Le Microferm est miscible à différents produits phytosanitaires. Rapprochez-vous de votre conseiller pour les connaître.

*La quantité d’eau est à gérer en fonction du climat. Privilégiez une période humide, pour optimiser la colonisation de la matière organique et du sol. Préférez également une eau de pluie ou de puisage, qui sera moins riche en chlore.

Astuce

Il est possible d’installer une pompe sur l’outil utilisé, ou à l’avant du tracteur, pour éviter un passage supplémentaire.

*La quantité d’eau est à gérer en fonction du climat. Privilégiez une période humide, pour optimiser la colonisation de la matière organique et du sol. Préférez également une eau de pluie ou de puisage, qui sera moins riche en chlore.

Structuration du sol

Pour aider la formation ou le renforcement du complexe argilo-humique dans le sol, il est essentiel d’apporter de la matière organique, qui pourra être décomposée en humus, mais également des particules d’argile, si votre sol n’en contient pas suffisamment.

Le complexe argilo-humique sera alors une réserve nutritionnelle, mais aussi une réserve  hydrique dans le sol. Il permet également d’améliorer l’efficacité des engrais, et d’éviter les pertes de nutriments par érosion, ou par lixiviation.

L’Edasil® est composé de petites billes d’argile (0,5 à 2 mm).  C’est donc l’un des éléments essentiels à la création du CAH. Il permet également d’héberger la microbiologie du sol.

Pour aider la formation ou le renforcement du complexe argilo-humique dans le sol, il est essentiel d’apporter de la matière organique, qui pourra être décomposée en humus, mais également des particules d’argile, si votre sol n’en contient pas suffisamment.

Le complexe argilo-humique sera alors une réserve nutritionnelle, mais aussi une réserve  hydrique dans le sol. Il permet également d’améliorer l’efficacité des engrais, et d’éviter les pertes de nutriments par érosion, ou par lixiviation.

L’Edasil® est composé de petites billes d’argile (0,5 à 2 mm).  C’est donc l’un des éléments essentiels à la création du CAH. Il permet également d’héberger la microbiologie du sol.

300 à 1000 kg / ha / an
À adapter selon les besoins de votre sol.

300 à 1000 kg / ha / an
À adapter selon les besoins de votre sol.

Le Bokashi, alternative au compost, permet de valoriser l’ensemble des matières organiques produites sur l’exploitation.

Le Bokashi est une technique de préservation de la matière organique. Cette alternative au compost traditionnel (basé sur l’oxydation de la matière), se base, quant à elle sur un processus de fermentation anaérobie, à la manière d’un ensilage. Cette fermentation présente différents avantages comme la conservation du carbone dans la matière, en évitant les échauffement, qui dégagent du CO2. Alors que ces derniers sont favorisés dans le compost classique. Ce carbone, conservé, peut ainsi être retourné au sol, et profiter à la vie souterraine et aux plantes.

Tous les ans, comptez un apport de 10 à 30 T de Bokashi / hectare.
Cette quantité pourra être adaptée selon les besoins du sol, mais également selon sa capacité à dégrader la matière organique en humus.

Tous les ans, comptez un apport de 10 à 30 T de Bokashi / hectare.
Cette quantité pourra être adaptée selon les besoins du sol, mais également selon sa capacité à dégrader la matière organique en humus.

Tous les ans, comptez un apport de 10 à 30 T de Bokashi / hectare.
Cette quantité pourra être adaptée selon les besoins du sol, mais également selon sa capacité à dégrader la matière organique en humus.

Augmentation du pH

L’Aegir permet de remonter le pH du sol durablement et progressivement. Les fragments de coquillages qui le composent proviennent de différents bancs de la mer du Nord. Ils sont sont alors nettoyés, chauffés puis broyés grossièrement. C’est grâce à cela que les éléments tampons sont rendus disponibles petit à petit, garantissant ainsi un pH stable pour une longue durée. Celle-ci permet d’éviter le choc de pH lors de l’apport (lorsque la matière remonte trop rapidement le pH du sol) , très néfastes pour la vie du sol, qui n’a pas le temps de s’habituer au changement.


L’Aegir se compose principalement de carbonate de calcium (96.1%). Il contient également de nombreux minéraux et oligo-éléments qui profitent au sol et à sa fertilité. 

500 kg / ha / 3 ans
En curatif, on conseille de doubler le premier apport, soit 1 tonne / ha la première année

500 kg / ha / 3 ans
En curatif, on conseille de doubler le premier apport, soit 1 tonne / ha la première année

Apport de nutriments

Les granulés de Vulkamin sont formés à partir de la poudre de roche volcanique du même nom, afin de faciliter l’épandage. Ces granulés possèdent une grande capacité d'absorption, et peuvent jouer le rôle “d'éponge” dans le sol. Riches en minéraux et en oligo-éléments, ils permettent également d’entretenir la réserve nutritive dans le sol, fournissant ainsi à la couche végétale les éléments nécessaires à leur croissance et leur développement, sans aucun risque toxique, ni pour vous, ni pour les plantes, ni pour la vie du sol.

300 à 1000 kg / ha / an

A adapter selon les besoins de votre sol.

300 à 1000 kg / ha / an

A adapter selon les besoins de votre sol.

  • Le Microferm, l’Aegir, le Vulkamin et l’Edasil® sont utilisables en Agriculture Biologique (UAB)
  • L’utilisation de la gamme EM Agriton s’inscrit parfaitement dans la démarche HVE (Haute Valeur Environnementale), puisqu’en valorisant la matière organique produite sur votre exploitation : feuilles, grains, légumes, vous limitez votre besoin en intrants organiques ou chimiques (compost, engrais).
  • Les produits EM Agriton ne sont pas dangereux, et ne nécessitent donc pas d’EPI (Équipement de Protection Individuelle)
  • Les produits de la gamme ne sont pas dangereux pour les abeilles. Au contraire, le Microferm et la poudre Super Cera® peuvent être utilisés dans les ruches.

Pour une meilleure expérience utilisateur nous utilisons des cookies, en continuant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies