Réorienter les déchets organiques de cuisine et de table pour embellir les sols et les Territoires : projet si simple mais si utile !

Stéphane Gatti, Président de l’association « CPN – Cultivons une Terre Vivante », fait la promotion d’une agriculture de régénération des sols et des circuits courts des déchets verts. Ces déchets verts sont transformés en bio-fibre, et ont pu, entre autres, servir à planter 2 500 arbres en agroforesterie sur 40 Ha.

A présent, il souhaite aller plus loin en réorientant les déchets organiques de cuisine et de table (DCT) afin d’embellir les sols et les Territoires.

« Nous pensons que récupérer les DCT des établissements scolaires locaux, les conserver en anaérobie dans des contenants hermétiques et en y apportant des micro-organismes efficaces (EM®) - ensemble de bactéries champignons et levures - en vue de les ramener au sol en les y incorporant sur 5 cm permettra également d'améliorer les sols afin de les rendre plus autos fertiles et permettre de cultiver des produits plus sains sans apporter d'intrants chimiques. »

Agrinove, technopole dédiée aux entreprises et aux porteurs de projets qui œuvrent dans le secteur de l'amont agricole, organise pour la septième année un concours annuel "Innovations pour l'Agriculture".

En ce mardi 14 septembre 2021, au Conseil Départemental, eu lieu la remise des prix au concours pour "Innovations pour l'Agriculture". Ils y ont concouru pour le projet "Bokashine" et il a été lauréat du 3ème prix. 

N'hésitez pas à aller regarder la vidéo de Mutualia, Agriculture et Développement Durable de Terres d'idées, dont l'association et le projet « Bokashine » sont lauréats également : 

Aujourd'hui, ils sont en période de test auprès de deux écoles, un collège et un lycée. Ils récupèrent les DCT une fois par mois. Cela permet à ces établissements de réduire de façon nette leurs déchets, réduire leurs achats de sacs-poubelles également, et réorienter les déchets de façon plus utile que les envoyer à l'incinération ou l'enfouissement. Ces déchets deviennent au bout de quelques semaines une matière prédigérée que les organismes vivant dans le sol peuvent utiliser, on favorise ainsi la vie du sol.

BOKASHINE agit sur un Territoire défini d'environ une vingtaine de kilomètres autour de la ferme utilisatrice du BOKASHI en réduisant d'un côté les déchets à enfouir par la collecte des déchets organiques triés pour les valoriser en les apportant en terre pour nourrir celle-ci et améliorer sainement la qualité des sols pour produire plus sain. C'est l'assurance d'une diminution des Gaz à Effet de Serre, une diminution des pertes d'énergie, et une mobilisation du carbone pour les sols agricoles.

BOKASHINE apportera son aide sur d'autres Territoires afin de dupliquer cette façon de faire dès que le procédé pourra être validé en vue d'intégrer un cercle vertueux. L'association travaille encore à améliorer la productivité pour le rendre duplicable en évitant la phase de compostage de proximité.

Commentaires (0)